Poésie

Haïku

Pantoun originel (bientôt)

Pantoum français (bientôt)

Quatrain

Vers libres

Poésie engagée

Mélie-Melo, l'enfance outragée

Enfant

Textes courts

Nouvelles

Rencontre avec…

Textes divers

Jeu littéraire

Vidéo-poésie

Liens

Informations légales

Contact

Autres écrivains

Plus

Privé



Sites amis

Dreg Kehr, musique inspirante

Béatrice Hilaire, peintre

Temps Libre, association

Daniel Fondimare, peintre

Raymond Gosselin, sculpteur

Nathalie Letulle, Peintre


Tous les textes présents sur ce site sont protégés par les copyrights de leurs auteurs respectifs

 
 

— Poésie, vers libres — 074 —

Mélie-Mélo, L'enfance outragée

Réflexion et inspiration : Les enfants sont les proies de prédateurs. Sans être moraliste, agissons, surveillons, protégeons !
Principe : Vers libres
Contrainte : Mélie-Mélo, garçons et filles
Date : Mars 2014
Longueur du texte : 1314
Nombre de mots : 219


Mélie-Mélo. Groutto !
Voleur de vie, voleur d'enfance,
Elle est Mélie-Mélo,
Perdue dans sa souffrance.

Groutto est l'écorcheur.
Mélie-Mélo sans son coeur.
Groutto le fornicateur.
Mélie-Mélo sans son corps.

Mélie-Mélo à demie-morte,
Tournée vers le néant.
Incomprise, sa parole ignorée.
Ignorée, sa parole censurée.
Censurée, sa parole bafouée.

Mélie-Mélo est morte,
devenue une ombre,
fantôme dans son corps,
repliée pour ne plus exister,
repliée pour ne plus paraître,
repliée pour ne plus souffrir.

Mélie-Mélo s'invente un corps,
Mélie-Mélo s'invente un coeur,
Mélie-Mélo habite ce corps,
Mélie-Mélo a cinq ans,
Son enfance est enfouie,
Groutto l'a enterrée.

Mélie, cachée au fond d'elle, la petite-fille,
Mélo, caché au fond de lui, le petit garçon,
même souffrance,
même absence.

Groutto est immortel,
Groutto est à l'affût,
Groutto l'insoupçonnable,
Groutto est sans repos.

Pas de belle femme !
Groutto, ne veut que des enfants,
dévorer de belles âmes.
Il trame. Il traque. Il braque.
Il fait mal !

Les contes content aux enfants
Le monde et ses méchants.
Il n'est pas de petit âge
pour les monstres assoiffés
poursuivis par les chevaliers.
Traquez ! Traquez ! Traquez !
Sans relâche, hallali sur la bête !
Enfermez-les !

Groutto au cachot !

Mélie-Mélo, sans son enfance,
Seule avec sa souffrance.


 

• ©Axaence • ContactInformations légales