Sommaire    édition centrale    upload    DIFF    Admin Tempo SEARCH

* %target=_blank%[[ xxx -> {$Kisqo} ]]

Retour à privé


Grands Textes

web

Période de poésie


Tous, ordre alphabétique

Tous, ordre temporel?

Les femmes en poésie?


Apollinaire, Guillaume

Banville, Théodore de?

Baudelaire, Charles

Cazotte

Chénier, André?

Chrétien de Troyes?

Corbière, Tristan?

Desnos, Robert?

Dierx, Léon?

Éluard, Paul?

Gautier, Théophile?

Gouges, Olympe de

Hugo,Victor

Jehan-Rictus?

Lamartine, Alphonse de?

Lautréamont?

Leconte de Lisle?

Mallarmé, Stéphane?

Ménard, Louis?

Molière

Musset, Alfred de?

Olympe de Gouges

Prudhomme, Sully?

Rimbaud, Arthur

Ronsard, Pierre de

Verlaine, Paul

Vigny, Alfred de?

Voltaire?

xxx

xxx

xxx

xxx

xxx

xxx

xxx

xxx

xxx

xxx

xxx

xxx

 
 

Verlaine, Paul

Donc, ce sera par un clair jour d'été, Paul Verlaine


A classer en alpha

[[ Dans l'interminable ennui de la plaine [[ Il pleure dans mon coeur [[ Chanson d'automne [[ Mon rêve familier [[ L'angoisse [[ Cythère [[ Je suis venu, calme orphelin [[ A la promenade [[ Soleils couchants [[ Colloque sentimental [[ Charleroi [[ Malines [[ Nevermore [[ Voeu [[ Clair de lune [[ L'heure exquise [[ N'est-ce pas ? en dépit des sots et des méchants [[ Ô triste, triste était mon âme [[ Beauté des femmes, leur faiblesse, et ces mains pâles [[ Ecoutez la chanson bien douce [[ Les chères mains qui furent miennes [[ Je ne veux plus aimer que ma mère Marie [[ A Madame X... [[ Sur l'herbe [[ Les Ingénus [[ Chevaux de bois [[ Simples fresques [[ Green [[ Spleen [[ Child wife [[ A poor young shepherd [[ Beams [[ Les faux beaux jours... [[ La vie humble aux travaux ennuyeux et faciles [[ Sagesse d'un Louis Racine, je t'envie ! [[ Non. Il fut gallican, ce siècle, et janséniste ! [[ Et j'ai revu l'enfant unique : il m'a semblé [[ L'échelonnement des haies [[ La bise se rue à travers [[ L'immensité de l'humanité [[ Toute grâce et toutes nuances [[ En robe grise et verte avec des ruches [[ Le soleil du matin doucement chauffe et dore [[ Avant que tu ne t'en ailles [[ Puisque l'aube grandit, puisque voici l'aurore [[ Le paysage dans le cadre des portières [[ Une Sainte en son auréole [[ Son bras droit, dans un geste aimable de douceur [[ La dure épreuve va finir [[ Va, chanson, à titre-d'aile [[ Hier, on parlait de choses et d'autres [[ Le foyer, la lueur étroite de la lampe [[ J'ai presque peur, en vérité [[ Le bruit des cabarets, la fange du trottoir [[ Nous sommes en des temps infâmes [[ Donc, ce sera par un clair jour d'été [[ J'allais par des chemins perfides [[ L'hiver a cessé : la lumière est tiède [[ C'est l'extase langoureuse [[ Je devine, à travers un murmure [[ Il faut, voyez-vous, nous pardonner les choses [[ Le piano que baise une main frêle [[ Paysages Belges [[ Les indolents [[ Pourquoi triste, ô mon âme [[ Va ton chemin sans plus t'inquiéter [[ Né l'enfant des grandes villes [[ L'ennemi se déguise en l'Ennui [[ L'espoir luit comme un brin de paille dans l'étable [[ Un grand sommeil noir [[ Le ciel est par-dessus le toit [[ Parfums, couleurs, systèmes, lois ! [[ Le son du cor s'afflige vers les bois [[ La mer est plus belle [[ Résignation [[ Après trois ans [[ Croquis parisien [[ Marine [[ Effet de nuit [[ Grotesques [[ L'heure du berger [[ Femme et chatte [[ Jésuitisme [[ Un dahlia [[ Pantomime [[ L'allée [[ Dans la grotte [[ Les coquillages [[ En bateau [[ Le faune [[ Mandoline [[ A Clymène [[ Crimen amoris [[ There [[ A George Verlaine [[ Ces passions qu'eux seuls nomment encore amours [[ A un passant [[ Tu crois au marc de café [[ Mort ! [[ La princesse Bérénice [[ Langueur [[ Pantoum négligé [[ Conseil falot [[ Le poète et la muse [[ L'aube à l'envers [[ Un pouacre [[ Dédicace [[ Allégorie [[ Sur le balcon [[ Prologue [[ A la louange de Laure et de Pétrarque [[ Pierrot [[ Intérieur [[ A Horatio [[ Sonnet boiteux [[ Le clown [[ Ecrit sur l'album de Mme N. de V. [[ Le squelette [[ A Albert Mérat [[ Art poétique [[ Le pitre [[ Allégorie [[ L'auberge [[ Circonspection [[ Vers pour être calomnié [[ Luxures [[ Vendanges [[ Images d'un sou [[ La pucelle [[ L'angélus du matin [[ Kaléidoscope [[ Impression fausse [[ Es-tu brune ou blonde ? [[ Tu n'es pas du tout vertueuse [[ Compagne savoureuse et bonne [[ Jusques aux pervers nonchaloirs [[ Je suis plus pauvre que jamais [[ Que ton âme soit blanche ou noire [[ Si tu le veux bien, divine Ignorante [[ Torquato Tasso [[ Vers dorés [[ Tu fus une grande amoureuse [[ Laisse dire la calomnie [[ Mais Sa tête, Sa tête ! [[ Je ne suis pas jaloux de ton passé, chérie [[ A Charles Baudelaire [[ Asperges me [[ Dernier espoir [[ Il ne me faut plus qu'un air de flûte [[ Vers sans rimes [[ Chanson pour elles [[ Impression de printemps [[ Paris [[ Lamento [[ Tristia [[ Prière [[ Pour E... [[ Clochi-clocha [[ En septembre [[ A une femme [[ Cauchemar [[ Promenade sentimentale [[ Monsieur Prudhomme [[ L'amour par terre [[ En sourdine [[ La Belle au Bois dormait... [[ Agnus Dei [[ La soupe du soir [[ Les vaincus [[ Pensionnaires [[ Per amica silentia [[ Sappho [[ A la princesse Roukhine [[ Autre (Impression fausse) [[ A la manière de Paul Verlaine [[ Mains [[ Nouvelles variations sur le Point du Jour [[ Bon chevalier masqué qui chevauche en silence [[ Ô vous, comme un qui boite au loin, Chagrins et Joies [[ Voix de l'Orgueil : un cri puissant comme d'un cor [[ Ô mon Dieu, vous m'avez blessé d'amour [[ Vous êtes calme, vous voulez un voeu discret [[ Tournez, tournez, bons chevaux de bois [[ Ballade à propos de deux ormeaux qu'il avait [[ Ballade en rêve [[ Adieu [[ Lucien Létinois (I) [[ Lucien Létinois (XXIV) [[ La vie est bien sévère [[ La neige à travers la brume [[ Je voudrais, si ma vie était encore à faire [[ L'amour de la Patrie est le premier amour [[ La cathédrale est majestueuse [[ On n'offense que Dieu ...

 

• ©Axaence • ContactInformations légales