Sommaire    édition centrale    upload    DIFF    Admin Tempo SEARCH

* %target=_blank%[[ xxx -> {$Kisqo} ]]

Retour à privé


Grands Textes


Baudelaire

Cazotte

Leconte de Lisle

Molière

 
 

— Poésie —

L'albatros

Auteur : Baudelaire
Recueil : Les fleurs du mal
Section : Spleen et idéal
Description : Quatre quatrains composés d'alexandrins avec des rimes croisées
Date : 1859
Historique : -
Longueur du texte : 726
Nombre de mots : 131
Souvent, pour s'amuser, les hommes d'équipage
Prennent des albatros, vastes oiseaux des mers,
Qui suivent, indolents compagnons de voyage,
Le navire glissant sur les gouffres amers.

À peine les ont-ils déposés sur les planches,
Que ces rois de l'azur, maladroits et honteux,
Laissent piteusement leurs grandes ailes blanches
Comme des avirons traîner à côté d'eux.

Ce voyageur ailé, comme il est gauche et veule !
Lui, naguère si beau, qu'il est comique et laid !
L'un agace son bec avec un brûle-gueule,
L'autre mime, en boitant, l'infirme qui volait !

Le Poète est semblable au prince des nuées
Qui hante la tempête et se rit de l'archer ;
Exilé sur le sol au milieu des huées,
Ses ailes de géant l'empêchent de marcher.


 

• ©Axaence • ContactInformations légales